CONFIN 10 – 26 mars

26 mars 2020

Non classé

Capture d’écran 2020-03-26 à 20.40.51

• Nettoyé des avions, le ciel semble bien vide !

(enfin je l’ai placée, cette rime à Covid)

En ville c’est inouï, on entend les oiseaux !

Place de la Bastille, les moineaux font écho

A quelques autobus, à de rares Piaggio.
Le bruit a disparu, n’étaient tous ces zoziaux

Et chacun de se dire : c’est mieux que les autos ,

— celles des autres surtout, qui sont toutes en trop !

Hier à la radio, ça causait du silence

Certains disaient leur peur (!) rapport à cette absence*

Car elle est angoissante, n’est-ce pas mes agneaux,

A Hannibal Lester demandez le plutôt.

• Je lis que les hostos voient affluer en masse

Des blessés domestiques, que l’inaction lasse,

Se muent en bricoleurs, entament des travaux

Ou se remettent à ceux entrepris bien plus tôt.

Bricoleurs du dimanche et de toute la semaine

Ils ont fâcheuse tendance à se fendre la couenne

A se clouer le bec dans un excès de zèle

A scier dans la colle, à tomber de l’échelle,

Encombrant les urgences.. pas besoin de dessin.

Ma recommandation pour bricoler malin :

Plutôt que le marteau, empoignez un fouet

Et battez ce qu’il faut pour faire un bon gâteau.

• Il a fallu attendre jusqu’à ce mois béni

Pour qu’enfin apparaisse la s’maine des quat’jeudis !

Chanteraient les enfants si seulement ils savaient

Qu’autrefois ce jour-là signifiait liberté.

(Liberté relative, me diront les parents,

Je jure que je donne chaque jour des leçons)

 

Penchons-nous maintenant sur de sérieux sujets

Qui ces dernières heures font l’actualité.

• Sucrer les dividendes comme la CFDT

A présent le demande ? Non mais vous plaisantez !

Nous, pauvres actionnaires, allons beaucoup souffrir

Les riches ont des malheurs, je vous défends d’en rire !

• Quelque 5000 milliards pour soutenir, du monde

la santé défaillante. Mais faut pas qu’on confonde :

C’est de l’économie qu’il est ici question.

Car partout on annonce une cruelle récession,

De celles qui muriront raisins de la colère

De celles qui mettront tout le monde en galère.

• L’Allemagne pour sa part mise sur le dépistage.

La solution paraît à premièr’ vue fort sage,

On y dénombre moins de décès que chez nous,

Ou bien qu’en Italie, en Espagne ! Au Pérou

Des ruraux ont tenté d’occire des chauve souris,

Responsables pour eux de la transmission

très généralisée (« ils ne mouraient pas tous,

mais tous… vous le savez). Appels à la rescousse

partout se multiplient, jusqu’au Royaume-Uni

où l’on parle aujourd’hui, pas moins de « tsunami ».

C’est le mot qu’on emploie pour décrire le flux

De malades recensés de façon continue.

• Sur YouTube je découvre comme une épidémie :

De vidéo usant — drôlissimes parodies —

d »une scène d’un film, où Bruno Ganz – Hitler -

lors de ses derniers jours, reclus en son bunker

se voient mis au courant des mauvaises nouvelles

qui s’abattent sur le Reich, telles un virus mortel.

Bien sûr on peut chanter, avec Ray Ventura

Ce refrain entraînant – il commence sur un « la » :

« Tout va très bien, mes chers concitoyens,

Tout va très bien, tout va très bien ! »

 

* L’animateur – je ris ! – a lancé cette phrase,

On dit n’importe quoi dans certaines occas’ :

« le silence change de camp ». De la forêt sereine

il aurait donc rallié les rives de la Seine ?

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “CONFIN 10 – 26 mars”

  1. Chiflet Dit :

    Je ne sais pas vraiment comment
    On pouvait ,avant le confinement
    Vivre sans les beaux vers d Odile
    Qui tape grave en plein dans le mille .

    Répondre

Laisser un commentaire

Stop à la Violence et au Ha... |
Iejanglais |
Lebaron32 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Voix de George M
| Formejuridique
| Docothgmail